2014-07-29T05:15:47+02:00

Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix

Publié par Lili
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix

Quand le thermomètre affiche 30° et que l'on rentre du duo sans clim' "boulot-métro", l'option crème glacée est très alléchante pour un goûter un peu tardif mais réconfortant. On m'a offert de quoi nous régaler et nous réconcilier avec la vie en cas de chaleur, à savoir deux crèmes glacées vendues en exclusivité pour Monoprix :

- un mix des deux recettes emblématiques de Ben & Jerry’s, Cookies Dough et Chocolate Fudge Brownie : "half baked"
- une glace à la vanille, au caramel beurre salé et amandes caramélisées Michel et August
in

Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix

L'édition limitée Ben & Jerry’s "half baked", le mélange des deux parfums Cookies Dough et Chocolate Fudge Brownie, est aussi délicieuse, gourmande et fortement chocolatée qu'elle en a l'air ! Elle est très crémeuse et comprend de vrais morceaux de gâteau de la taille d'un carré de chocolat. Les saveurs s'y mélangent pour le plus grand bonheur de nos papilles. Cette glace est vraiment destinée à se faire plaisir.

Cette ​exclusivité Monoprix (500 ml), est vendue à partir de 5,65€.

Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix
Crèmes glacées : les exclusivités Ben & Jerry’s et Michel et Augustin pour Monoprix

La glace à la vanille, au caramel beurre salé et aux amandes caramélisées de Michel et Augustin est l'autre édition limitée pour Monoprix que nous avons goûtée. La marque s'est inspirée de l'un de ses yaourts phares pour la créer. J'ai bien cru que mon amoureux allait s'évanouir de plaisir en la dégustant. Les compliments sortaient tous seuls de sa bouche : "très très bonne !", "un vrai régal !", "un goût de reviens-y !". Il a aimé les généreux morceaux d'amandes et apprécié qu'elle ne soit pas trop sucrée. Pour ma part, je l'ai trouvée très appétissante et ai beaucoup aimé le caramel au beurre salé et son onctuosité !

Il existe une autre version comprenant de la noisette et de gros morceaux de meringues.
Les deux exclus sont vendues chez Monoprix (500 ml) à partir de 6,60€.

Quelle glace avons-nous préférée ? Dur à dire, les deux sont très bonnes dans leur registre. Monsieur serait plus vanille et moi chocolat ! Il me semble que si les ingrédients font partie de ceux que vous aimez, vous adhérerez !

Il n'y a plus qu'à filer chez Monoprix tant qu'il en reste !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-28T05:15:16+02:00

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Publié par Lili
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Lors de notre séjour à Miami, nous avons fait un détour par le quartier de little Havana. Nous avions tout lu : la petite Havane valait le coup pour certains et pas du tout pour d'autres. Nous sommes allés nous faire notre propre opinion et avons bien aimé : c'était une bonne surprise ! Je précise que nous n'avons jamais mis un pied à Cuba.

Il n'a pas fallu longtemps pour nous rendre compte que les Français étaient nombreux à parcourir Calle Occho, la rue principale, et notamment des personnes âgées ! Il ne faut pas faire trop attention au côté touristique. Nous avons fait halte, pour les toilettes, dans un buffet cubain, où mon amoureux s'est retrouvé avec deux cafés au lait (il déteste ça) suite à une méprise au moment de la commande. La serveuse n'a rien compris, était particulièrement mal-aimable et s'est servie elle-même très copieusement pour le tip - le pourboire, obligatoire aux États-Unis - en ne rapportant aucune monnaie... D'accord, d'accord...

Little Havana, c'est donc pour une promenade et s'amuser à regarder les coqs, typiques.

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Les magasins pour touristes sont nombreux : on se serait presque pris au jeu.

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Tiens, on ne serait pas à Los Angeles, sur le walk of fame ?

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Jouer aux dominos est une tradition à Little Havana. On dit que de nombreux Cubains y disputent des parties depuis les années 1960.

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Le street art a aussi toute sa place !

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana
Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Ça devient fréquent de voir ici et là les distances qui séparent un lieu d'autres places emblématiques et ça me plaît bien.

Un peu de Cuba à Miami : Little Havana

Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grandeRendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-25T05:15:20+02:00

Où bruncher à Paris (41) : Paperboy

Publié par Lili
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy

Paperboy, une adresse parisienne food, cool et branchée, me faisait envie depuis un moment. Le bouche-à-oreille sur les goûters est bon et les photos sont alléchantes. Nous nous sommes donc rendus dans cette sympathique adresse de la rue Amelot, près de République, pour bruncher un dimanche midi.

Il n'est pas possible de réserver et mieux vaut assurer le coup en venant un peu avant midi et d'autant plus si l'on est plus que deux. On s'installe sur des sièges hauts, ou à de petites tables de quatre ou encore à la table communale de six.

Le lieu est clair, décoré avec goût. Le mobilier en bois clair, le joli carrelage, la cuisine au fond en vitrine... : le pari est tenu. On se sent bien, chez Paperboy.

Pour mon amoureux, Paperboy représente un jeu vidéo de son enfance sur la Nintendo Nes. Cette référence est aussi ce qui a inspiré les créateurs du lieu.

Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy

Au choix, trois brunchs à 23€ :

- le paperben : œuf bénédict, mizuna, boisson chaude et jus de fruit frais du moment et banane caramélisée

- le fatty : english burger (muffin de Paulin's bacon, œuf, cheddar), beans mitonés maison, pancake, boisson chaude et jus de fruit frais du moment

- le healthy : pastrami ou saumon, œufs à la coque, healthy bowl (fromage blanc, granola maison), boisson chaude et jus de fruit frais du moment

Une alternative à 15€ existe et un brunch kid est proposé.

Malgré le choix, nous n'avons pas trouvé notre formule idéale :

- Monsieur aurait aimé déguster l'english burger puis un granola
- Je rêvais d’œufs bénédict et d'un granola. Avec 16 œufs frais en provenance d'une ferme dans le frigo, je ne pouvais décemment pas commander un simple œuf à la coque...

"Tant pis", nous avons choisi le fatty. Les beans et le pancake me faisaient quand même très envie !


Au menu du fatty :

- un jus de fruit frais : il s'agit de l'un des points forts du brunch. Le choix de fruits est large et on a la possibilité de tout prendre ! J'ai choisi pomme, orange, carotte, gingembre et citron, n'écartant que la pastèque et un autre fruit. Un succès !

- une boisson chaude : j'ai choisi un thé vert Richard et Monsieur a commandé un très bon café américain.

- un english burger avec œuf, cheddar et bacon : il n'était pas comparable aux délicieux burgers que l'on déguste en ce moment à Paris mais restait bon. Les différents ingrédients étaient bien cuits. Monsieur aurait cependant préféré un vrai burger.

- des beans, qui nous ont plutôt plu. Ils étaient assez gros et fermes.

- un pancake, qui m'a vraiment déçue. J'ai dégusté l'assiette avant le pain-confitures et le pancake était totalement froid, recouvert de pas grand chose (un pancake, ça se déguste imbibé de sirop d'érable !). Le beurre de cacahuètes n'a pas du tout l'onctueux pour rendre tout ça meilleur. Le pancake gagnerait vraiment à être servi chaud, peut-être seul... J'aurais voulu finir le brunch sur une plus grande impression de saveur.

- du pain, de la confiture de fraise et du beurre de cacahuètes : Monsieur était content de manger du beurre de cacahuètes. Malgré tout, un deuxième choix de confiture serait une bonne idée !

Autre côté positif, malgré le monde, on est servis rapidement. L'accueil est vraiment sympa et les serveurs se rendent disponibles quand on leur demande si l'on peut avoir du beurre, de l'eau, un autre café...

Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy
Où bruncher à Paris (41) : Paperboy

En bref, nous avons un avis un peu contrasté sur le brunch de Paperboy. Nous n'avons pas pu commander la formule de nos rêves et chaque plat n'est pas que ravissement. On retiendra quand même, le bon jus de fruits, le lieu cool et l'accueil agréable. On trouve vraiment mieux pour le brunch à Paris - surtout pour 23€ ! - mais nous y retournerions volontiers pour un goûter. L'adresse semble douée pour ce moment gourmand de l'après-midi !

Paperboy
137 rue Amelot
Paris 11e
www.paperboyparis.com


Les autres brunchs testés :

- Le café Charlot : à recommander
- La 7ème côte
- Supernature : coup de cœur !
- Le café Madam : lieu et accueil impeccables
- Le café caché : un lieu kids friendly, brunch assez US
- Les 400 coups : une adresse brunch kids friendly
- Coutume café : une adresse branchouille mais un brunch frugal et pas donné
- Le bizen : no way !
- Le café qui parle
- Leslie road : une adresse très sympa
- Le bébé
- L'échappée
- Shake eat
- Le Manfred
- Café Pierre
- Catz café
- Bioboa
- American bistrot
- Claus
- Brooklyn
- Café Ginger
- La Patakrep'
- Le Bang ! (ancienne carte) - Le Bang (nouveau brunch autour des bœufs du monde​) : une valeur sûre
- Delyan
- PDG rive droite : un super brunch US
- It place
- Les jardins de Bagatelle
- Indiana café Bastille
- Les deux étangs : fabuleux mais cher
- Ozo
- Tartes Kluger
- La terrasse du Charleston
- Les jardins du Marais
- Le tea caddy
- Le 3

Consultez la carte de tous les restaus du blog de Lili

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-24T05:15:34+02:00

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Publié par Lili
Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Croyez-moi ou non mais je n'étais jamais allée manger chez Cojean jusqu'à ce mois de mai... L'enseigne, qui se définit comme proposant de la "nourriture fraîche, saine, gourmande et équilibrée au rythme des saisons", ne compte pas moins de 22 adresses parisiennes. J'en avais l'image d'un lieu un peu cher dans lequel manger bien comme il faut. J'ai été agréablement surprise : certes, les plats ne sont pas donnés mais la qualité et le goût étaient vraiment au rendez-vous.

Nous avons profité d'avoir à aller à Beaugrenelle pour pousser la porte de Cojean. Ce sont donc des recettes de printemps que nous avons goûtées car la carte change. Comme chez Exki, on se sert soi-même puis on passe à la caisse. Le personnel était adorable.

J'ai choisi la brandade de cabillaud (9,40 €) à base de cabillaud MSC, écrasé de pomme de terre à l'emmental, concassé de tomate, pousse d'épinard, crumble à l'avoine et amande. Cette brandade était délicieuse. J'ai adoré qu'elle sorte de l’ordinaire et le crumble sur le dessus apportait un énorme plus.

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle
Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Mon amoureux a dégusté une salade œuf poché verde (6,70 €) en entrée. Elle était composée d'un œuf poché bio, d'edamame, de courgette, de fenouil, de basilic, de crème de parmesan, de jus de citron, de méli-mélo de graines germées bio et de sauce pesto. Un succès là encore : c'était frais et bon !

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Il a ensuite dégusté des lasagnes aubergine à la ricotta (8,90 €), incluant également tomate, basilic, coriandre, parmesan, mozzarella et persil.

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle
Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Pour finir, j'ai choisi un crumble fraise rhubarbe (3,90 €), composé de compote de fraise et rhubarbe sous un crumble à la noix de pécan. Je ne suis pas une amatrice de la première heure de la rhubarbe, qui a tendance à me faire un peu grimacer, mais l'ensemble était bien préparé.

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

Monsieur a accompagné son repas d'un jus de carotte-gingembre et l'a terminé avec un carott cake. Il est amateur de ce dessert et trouve que celui de Cojean est l'un des meilleurs qu'il aie mangé.

Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle
Mon premier délicieux dîner chez Cojean Beaugrenelle

En bref, si Cojean était un peu meilleur marché (les parts ne sont pas énormes et l'addition monte vite), nous irions volontiers plus souvent car le plaisir gustatif est de la partie ! A quand la prochaine fois ?

Et vous, êtes-vous des habitués de Cojean ?

Cojean Beaugrenelle
7 rue Linois
75015 Paris
Du lundi au dimanche de 10h à 22h

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-23T05:15:59+02:00

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

Publié par Lili
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

J'ai eu la chance de recevoir un citybag Thiriet comprenant des entrées, des plats et des desserts à réchauffer ou à cuisiner en ce début d'été ! La glacière a elle seule est si jolie que j'ai commencé à sautiller dans tous les sens avant même la première bouchée... qui ne m'a pas laissée de marbre !

Avant de passer à table, j'ai fait une petite mise à jour de mes connaissances sur la marque. À titre personnel, c'est un magasin dans lequel j'ai passé du temps (à collectionner les fiches recettes) quand j'étais petite et que ma mère cherchait son bonheur dans les congélateurs. De façon plus générale, la marque française Thiriet a été créée en 1966, et fait de la tradition et de la qualité de ses produits des valeurs.

Pour ceux qui, comme moi, n'habitent plus à côté de l'un des 175 magasins, près de 90 centres de distribution à domicile sont là pour nous approvisionner en gourmandises !

Mais passons aux choses sérieuses !

Nous avons dégusté :

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en apéritif ou en entrée, 12 bonbons croustillants aux saveurs d'ailleurs (5,60 €)

Ces bonbons sont déclinés en quatre saveur :

  • Bonbon rose façon thaï, garni aux crevettes et petits légumes, relevé de gingembre et coriandre
  • Bonbon orange façon tajine, garni au filet de poulet, petits légumes, raisins secs et amandes, relevé de coriandre et cannelle
  • Bonbon jaune à l'indienne, garni au filet de poulet, courgettes et raisins secs, relevé de curry
  • Bonbon beige à l'italienne, garni à la mozzarella, chèvre et olives noires, relevé de pesto

Après une courte préparation de 12 à 14 minutes dans un four à chaleur tournante, nous avons pu goûter ces bonbons super ludiques, très beaux et très bons ! C'était très sympa de picorer l'un ou l'autre des bonbons, en sachant qu'il n'y avait pas de mauvaise surprise avec un mauvais goût. Quand on croque, on voit bien les différents ingrédients finement coupés et cela inspire confiance !

Monsieur a mangé les bonbons comprenant du poulet - je ne mange pas de viande blanche, je suis une originale - et a eu une légère préférence pour le tajine tout en restant très content qu'il y aie les deux saveurs différentes.

J'ai moi aussi beaucoup aimé les deux saveurs que j'ai goûtées. Le bonbon beige, à l'italienne, était particulièrement divin. Je croquerais bien un bonbon beige géant avec un peu de salade en guise d'entrée !

Ces bonbons nous ont convaincus, vous l'aurez compris !

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en plat, une papillote aux crevettes et légumes wok (5,25 €)

Nous avons partagé la portion de huit queues de crevettes décortiquées, légumes wok carottes-germes de haricots mungo-champignons noirs, huile d'olive, gingembre et coriandre.

J'étais étonnée que la cuisson se fasse forcément au micro-ondes mais le résultat, après 5 minutes 30 de cuisson, est bluffant. La portion, prévue pour une personne, est très généreuse et elle nous a convenu pour deux. Si la papillote compose le repas, elle peut alors être mangée par une seule personne.

Les légumes étaient variés et bons. Nous y avons chacun ajouté une noix de beurre salé et j'ai mis un peu de citron (j'adore avec les produits de la mer !) sur les crevettes.

La totalité de la papillote (300 grammes) représente 179 calories : pas de quoi s'en priver !

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en plat, le méli-mélo de céréales cuisinées aux petits légumes (2,90 € pour deux à trois parts, soit 450 grammes)

Le sachet est composé de blé, de boulgour et de quinoa, accompagnés de cubes de tomates, de carottes et de graines de soja.

Le méli-mélo était très bon et nous avons trouvé agréable de trouver quelques légumes frais avec les céréales. Pour avoir déjà goûté quelques fois des mélanges de ce type en version déshydratée, la version surgelée Thiriet est meilleure, moins salée. Les ingrédients semblent plus naturels.

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en entrée : deux pressés au saumon gravelax et fromage frais (6,75 €)

Les pressés de saumon sont composés d'un crumble, de fromage frais, de citron vert, d’aneth, de saumon gravelax, de zestes d'agrumes et de graines de sésame. Ils doivent être déposés quatre heures au frigo avant dégustation.

Ces entrées étaient plus petites - 75 grammes chacun - que dans notre imaginaire mais étaient vraiment fraîches et bonnes ! Elles ont un petit côté cheesecake avec une base légèrement croquante qui contraste harmonieusement avec les parties plus crémeuses. Tout-à-fait le genre d'entrée que j'aime !

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en plat, des gambas et noix de Saint-Jacques à l’huile d’olive et persil (300 grammes, 9,75 €)

Le sachet contient des queues de crevettes et des noix de St-Jacques avec une sauce à l’huile d’olive, au beurre, au persil et à la purée de citron.

Ce plat était très bon et les noix de Saint-Jacques étaient bien fondantes... un régal ! Il aurait été davantage mis en valeur avec du riz mais il faisait chaud quand nous l'avons dégusté et nous avons préféré miser sur un accompagnement froid.

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en dessert, une brioche (2,60€)

Un midi où nous avons brunché à l'appart, nous avons fait réchauffer 15 minutes la brioche parisienne pur beurre avant de la déguster. Verdict : elle était parfaite ! Un délice.

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

- en dessert, la crème glacée Voluptua Stracciatella (430 mL, 3,60€)

La crème glacée contient 18% de crème fraîche, des éclats de chocolat noir et de la sauce au chocolat. Elle tient ses promesses car elle est onctueuse et a bien goût de crème fraîche. Je n'ai pas voulu accentuer la gourmandise en l'accompagnant d'un coulis de chocolat noir chaud préparé maison mais ce serait une idée (Ah, on me souffle à l'oreillette "ou un petit spéculoos") !

Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !
Mes menus de cet été : à table avec Thiriet !

Pour l'anecdote, j'ai réouvert mes cahiers de cuisine pour regarder les fiches recettes Thiriet.

Je crois que l'on peut dire que cette redécouverte des produits Thiriet a été un franc succès. Si certains produits ont été de vrais coups de cœur, aucun ne nous a déçus. Pour notre part, la marque a fait un sans faute dans nos assiettes et nous a donné envie de pousser la porte d'un magasin pendant nos vacances !

J'espère vous avoir donné envie !

www.thiriet.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-22T05:15:16+02:00

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Publié par Lili
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Nous avons profité d'une nouvelle belle journée estivale pour nous promener dans Paris, découvrir de nouvelles œuvres de street art. C'est quand même appréciable : par définition, elles évoluent, elles fleurissent ici et là...

Le 13e reste l'arrondissement référence à Paris, celui dans lequel la Tour Paris 13 a été détruite.

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Nous avons découvert l'œuvre de Seth et Babs, 76 rue Bobillot.

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Puis nous avons changé de quartier. L'idée, au départ, était de voir le mur Oberkampf peint par Vanessa Alice (javais adoré son travail à Wynwood, Miami) mais il aura duré moins de deux semaines. À la place : une tête de mort pas du tout à mon goût...

Cela nous aura permis d'observer quelques jolis coins de Paris et de repérer des restaus dans lesquels nous ne mangerons probablement pas car ils sont "à l'autre bout de Paris", comme "L'Assassin"...

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Je ne suis allée que pour la deuxième fois de ma vie dans le parc de Belleville, qui offre une jolie vue sur la capitale et pas mal de verdure.

Ce jour-là, un marché se tenait juste au-dessus, entre les piliers peints par Seth. Des personnages qui semblent s'élever vers le ciel, vers un ailleurs...

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

Les peintures de Seth habillent désormais aussi l'amphithéâtre du parc.

Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville
Promenade street art parisienne : de la Butte-aux-Cailles au parc de Belleville

C'est ainsi que la promenade se termine, en espérant qu'elle vous aie donné envie de parcourir les rues à votre tour...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-21T05:15:26+02:00

Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

Publié par Lili
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

Vous allez l'avoir compris : nous avons adoré notre voyage en Floride. Miami n'y est pas pour rien. Quand on y pense, on n'imagine pas forcément qu'un quartier street art y a émergé et est aujourd'hui une vraie référence artistique. Wynwood, ça vous dit quelque chose ?

On se sentait tellement "ailleurs", dans ce quartier aux larges rues et aux bâtiments sans étage, ou aux petites maisons. On n'oubliera pas de sitôt cette matinée d'avril pendant laquelle, sous une chaleur écrasante, nous avons arpenté les rues de Miami, de la NW 21st Street à la NW 29th Street et de la NW 6th Avenue à la North Miami Avenue. Régulièrement, nous montions dans notre chevrolet rouge ♥ retrouver un peu de forces à coups de clim'.

Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

Certains murs sont colorés en dehors des sentiers battus mais il existe vraiment un cœur de Wynwood, autour de l'enceinte des Wynwood walls. On ne sait plus où regarder ! Les touristes français ne sont pas les moins nombreux.

Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

Près du mur rouge peint par Retna, nous avons assisté à l'interview d'une célébrité... inconnue de nous. Dur de résister à un quartier aussi photogénique.

Il y en a pour tous les goûts : boxeurs, basketteurs, personnages de dessin animé, Dali, etc. sont représentés.

Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art
Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

À une époque, le quartier craignait. Aujourd'hui, sans s'éloigner des artères principales, il n'y a pas de problème de jour. Je n'ai pas toujours été très à l'aise en passant devant des points de vente d'armes. À un moment, sur un parking plus isolé, près d'un chemin de fer, on nous a quand même appelés pour nous déconseiller d'être trop hardis.

Pour ne pas vous proposer un billet à rallonge, je vous propose, pour finir, de découvrir d'autres œuvres de Wynwood dans ce diaporama. Accessoirement, vous verrez le type de voitures qu'ont les Américains !

Wynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street artWynwood, l'incroyable quartier de Miami dédié au street art

Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grandeRendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-18T05:15:50+02:00

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

Publié par Lili
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

Je vous le disais, je suis allée dîner au Clown bar, l'ancienne buvette du Cirque d’hiver, situé à trois pas de là. L'adresse a réouvert tout récemment avec une nouvelle direction et Sota Atsumi à la tête des cuisines. Il n'a pas fallu longtemps pour que la salle et la terrasse soient prises d'assaut et il est déjà nécessaire de s'y prendre à l'avance pour réserver.

En entrant, on découvre une déco originale dans un quartier branché : des clowns (forcément), un plafond en verre peint et de la céramique. Mais c'est en lisant la carte que j'ai vraiment compris le succès des lieux.

Les assiettes sont soignées et les plats sont servis de façon suffisamment raisonnable pour se lancer dans un repas complet. Pour 53,50€, j'ai choisi :

- en boisson, un nectar fraise mara des bois Alain Milliat
- en apéritif, des croquettes de crabe / salade d'herbes
- en entrée, poire / foie gras / fourme d'ambert
- en plat, merlan / chou pointu / palourde
- en dessert, chocolat / piment / fraise / orange

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

À Paris, la réputation des jus et nectars de fruits Alain Milliat précède leur dégustation. Je n'ai donc pas été déçue par le nectar fraise mara des bois (7,50€ quand même).

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

Pour débuter le repas, j'ai choisi les croquettes de crabe / salade d'herbes (9€). Elles étaient divines ! Le crabe était chaud et tendre... J'ai adoré ! Le dressage de l'assiette était aussi un excellent point.

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

En entrée, je n'étais pas la seule à avoir choisi poire / foie gras / fourme d'ambert (13€). Le foie gras était servi généreusement et le dressage était original. Encore un succès !

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

J'ai failli ne pas commander de plat, de peur de trop manger mais je me suis fort heureusement ravisée ! Assez difficile question viandes, j'ai choisi... le poisson. Au menu : merlan/chou pointu/palourde (16€). Le poisson était très fondant et bien préparé. Le chou est loin d'être mon légume favori mais il était bien cuisiné, donc bon, et j'ai donné les palourdes.

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

Pour le dessert, fidèle à mes goûts, j'ai choisi chocolat/piment/fraise/orange (8€). Comme les plats précédents, le dessert était appétissant et soigné. J'aurais aimé un peu de chocolat coulant ou plus fort en goût mais c'est purement personnel et ce que l'on m'a servi était très honorable.

Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode
Un dîner au Clown bar, une nouvelle adresse parisienne déjà à la mode

En bref, si vous disposez d'un budget de quelques dizaines d'euros par personne et souhaitez découvrir une adresse restau en vogue à Paris, il y a fort à parier que le Clown bar vous séduise !

Ten
tés ?

Le Clown Bar
114 rue Amelot
75011 Paris
Tél. : 01 43 55 87 35

de 7h30 à 1h30
service de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30
fermé le lundi et le mardi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-17T05:15:46+02:00

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

Publié par Lili
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

Grâce à Do it in Paris, je suis allée découvrir la collection estivale Fruit Fiction de Fauchon. C'est un véritable festival de couleurs que le célèbre créateur culinaire nous propose. Ces petites merveilles visuelles s'adressent aux amateurs de salé comme de sucré.

Côté salé :

- la tarte "volante" Fruit Fiction (14 € au format carré)

Cette entrée est déposée sur un fond de tarte sablée au basilic frais, recouverte d'une crème mascarpone citronnée, et associe des fruits et des légumes : endive rouge, tomates cerise en grappe, pommes vertes Granny et rouges Red Chard, navets-fanes, mangue, fleurs, radis... Nos papilles ne savent plus à quel légume se vouer !

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

- l'éclair "Explosion" pomme et crabe (8€) : un éclair au lait d'amande qui allie chair de tourteau d'Atlantique, éclats de pomme et fine brunoise de gingembre.


- l'éclair "Explosion" saumon et mangue (8€) : glaçage au pomelo, pâte à choux au saumon cuit, émietté et julienne de saumon fumé, crème d'Isigny au citron et brunoise de mangue.

Ces éclairs sont probablement mes coups de cœur de la gamme. Ils sont particulièrement originaux. Excellents ! Je ne sais pas vous dire lequel est mon préféré.

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

Côté sucré :

- le carré melon groseille (7,50€), aux fruits et aux fleurs. Cette tartelette était fraîche et remportait un certain succès. J'ai été un peu dérangée par le fait qu'elle soit légèrement alcoolisée puisque je n'aime pas l'alcool. Je ne suis donc pas un bon juge pour ce dessert.

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

- les trois constellations (10€ chacune) :

La constellation pêche est composée de bavaroise, de compotée de pêche blanche et de biscuit à la vanille Bourbon de Madagascar, sur une brisure de pâte sablée. L'anneau est au chocolat blanc.

La constellation abricot est composée de bavaroise à l’abricot, de compotée d’abricots et d'un petit pain de Gènes assaisonné à l’huile d’olive. Elle est posée sur une pâte sablée sucrée et entourée d’un anneau de chocolat blanc.

La constellation cerise est faite de mousse à la cerise, avec un cœur de griotte et un de pain de Gênes à la pistache, sur une brisure de pâte sablée. L'anneau est en chocolat noir.

Ces desserts sont spécialement faits pour les amateurs de desserts fruités. La crème est légère. Amateurs de chocolat, les anneaux sont aussi délicieux que délicatement conçus.

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

- l'éclair "Illimité" framboise et avocat (7€)
- l'éclair "Illimité" fraise et poivron rouge confit (7€)

Les éclairs sucrés Fruit Fiction sont très beaux, d'un rouge intense. En une bouchée, je ne saurais guère vous en dire plus que le fait qu'ils sont très surprenants ! Petite préférence pour la version à l'avocat car je ne suis pas une grande cliente de poivron.

Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon
Fruit Fiction, la collection d'été 2014 de Fauchon

En bref, j'ai beaucoup aimé découvrir cette très belle gamme Fruit Fiction chez Fauchon. Quels que soient vos goûts, vous y trouverez certainement votre bonheur !

Bon appétit !

Fauchon
24-26, Place de la Madeleine : du lundi au samedi, de 8h à 20h30.
30, Place de la Madeleine : du lundi au samedi, de 9h à 20h.

Mes précédents billets sur Fauchon :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-16T05:15:26+02:00

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

Publié par Lili
Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

Voilà trois ans que je ne vous ai pas parlé des boîtes "Derrière la porte" dessinées par Valérie Nylin. Pourtant, j'ai toujours ma collection, même si j'essaie de limiter mes achats. Sachant que mes précédents billets vous avaient beaucoup plu, je vous propose une nouvelle petite sélection !

Si vous les aviez manqués, voici le rattrapage :

Parmi les plus récentes, j'ai repéré :

- "La boîte à goûters", que j'ai achetée au moment des soldes d'hiver

- "Mes bobos de fifille" : j'adore la couleur, l'infirmière rampante, etc.

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

- "La boîte à pâtisserie", qui est moins un coup de cœur mais est néanmoins jolie

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

- "Ma boîte au poil" : je n'en ai pas franchement besoin car j'ai déjà une trousse dédiée mais elle me tente bien...

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

- La "boîte à lessive" : j'en ai une très ressemblante, j'adore !

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

- "Le p'tit bazar de la cuisine" : une boîte très sympa mais, pour la cuisine, il la faudrait presque en taille éléments ! (bonjour, j'ai trois fois trop d'affaires dans la cuisine et les caisses sont mes amies)

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

- la "Boîte coquine", si vous voulez vous faire griller sur tout ce qui devrait rester caché !

Du nouveau du côté des boîtes "Derrière la porte" de Valérie Nylin

Alors, laquelle ou lesquelles aimeriez-vous ?

J'espère que vous avez aimé cette sélect
ion !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-15T05:15:35+02:00

Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Publié par Lili
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Lorsque nous avons séjourné à Miami Beach, nous avons choisi de dormir dans le célèbre quartier Art déco de South Beach, surtout pour être là où tout se passe, nous sentir en sécurité, nous et notre voiture de location, et être dans un hôtel qui nous faisait plaisir. C'est ainsi que nous avons sélectionné le Beacon Hotel.

En arrivant sur Ocean drive, on débarque vraiment sur une autre planète. Grosses voitures, flambeurs, touristes... La rue est très animée et fréquentée. Cela nous a fait vraiment drôle de devoir laisser notre bienaimée Chevrolet à un voiturier ! Mais il a fallu nous y habituer : en Floride, tout se paie (et notamment le parking) et on ne vit pas timidement dans son coin. Moyennant 20 dollars par nuit et 1 dollar de tip par ci par là, il nous suffisait de demander notre voiture à la réception pour la récupérer devant l'établissement sous 15 minutes.

Le Beacon hotel a vraiment été à la hauteur de nos attentes. Nous avons été très heureux de découvrir notre belle chambre toute propre, blanche et turquoise. La salle de bains était assez petite (on ne sait jamais où poser nos affaires), avec une baignoire. La vue était banale mais ce n'était pas un problème, d'autant que le fait de ne pas donner sur Ocean drive nous a garanti une grande tranquillité. Dormir dans un quartier ultra vivant sans un bruit, c'est bien appréciable !

Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Les parties communes étaient agréables. Au 1er étage, des ordinateurs étaient en libre accès aux côtés de boissons offertes : thé et café, de 7h à 11h, et boisson rose mystérieuse le soir. Seul bémol : le wifi fonctionnait vraiment mal et avait des pannes longues et régulières. Sachant que l'hôtel accueille un centre d'affaires, j'espère que les affaires ne nécessitent pas trop de réseau !
Nous n'avons pas mis les pieds au centre de fitness ouvert 24 h/24...

Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Pour la petite histoire, le Beacon hotel a été construit en 1937 dans le style Art déco. L’hôtel a été rénové il y a moins de dix ans pour rester moderne et élégant. Sa façade est très représentative de ce que l'on peut voir à South beach. J'adore !

Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Le petit-déjeuner, pris en terrasse devant l'hôtel, est inclus. J'ai testé deux formules :
- "two eggs" : deux œufs avec des pommes de terre sautées, du bacon ou des saucisses et du pain blanc ou brun
- "buttermilk pancakes" : des pancakes avec de la gelée de fraise

Soyons clairs : les œufs brouillés que j'ai pu manger en Floride étaient tous très moyens et sans doute préparés à partir d'autres produits que des œufs frais. Je me suis obstinée à en commander mais n'ai eu que de mauvaises surprises. Commandez donc des œufs au plat : vous en aurez plus vraisemblablement des vrais !

Le petit-déjeuner du Beacon Hotel n'est pas le point fort du lieu mais bon... c'est ♥♥ Miami Beach ♥♥ !!

Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel
Notre hôtel Art déco à South Beach : le Beacon hotel

Question budget, ça a été le moment de fracasser le petit cochon tirelire (mais à chacun ses priorités... les vacances en sont une pour nous !). Pour trois nuits et par personne (ça fait moins mal que de donner le prix pour deux) :
- 311,12 € pour la chambre et le petit-déjeuner
- 22,29 € pour le valet, obligatoire pour gérer la voiture

En bref, si vous partez à South beach, vous pouvez les yeux fermés (ah ah) dormir au Beacon hotel !

The beacon hotel
720 Ocean Drive
Miami Beach, Florida 33139
www.beaconsouthbeach.com

Le début du road trip en Floride :
- La Villa Vizcaya : comme un air d'Europe à Miami
- Une matinée à Fort Lauderdale : breakfast au Village Grille et promenade sur le ponton
- Fort Lauderdale : une nuit à l'Aqua hotel et un dîner au Plaza Bistro
- Visite du Kennedy Space Center : au pays des fusées et des missions spatiales
- Walt Disney World : dormir au Disney's All-Star Music Resort
- Une journée à Walt Disney World : le parc Epcot pendant le festival fleur et jardin
- De retour d'un road trip de deux semaines en Floride


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grandeRendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-14T05:15:16+02:00

Esprit est dans mon armoire et sur ma liste d'envies

Publié par Lili

J'en ai peu parlé ici mais mon armoire de deux mètres de large est remplie à ras bord ! Et je passe sur les vêtements que j'ai laissés dans celle de "ma chambre" chez mes parents (comment ça, ça fait pourtant 13 ans que j'ai quitté le domicile familial ?). Pourtant, je ne suis pas la seule à porter essentiellement mes vêtements "chouchous", ceux dans lesquels je me sens bien et qui constituent mes basiques :
- des robes, (très) courtes et portées avec des leggings noirs en hiver
- des robes ou jupes-débardeurs en été

Je suis toujours en recherche de vêtements naturels (le 100% coton fait partie de mes amis) car j'ai une peau très sensible. Parmi les marques qui répondent à mes critères et m'ont déjà séduite figure Esprit, la marque californienne dont la simplicité et l'authenticité sont des valeurs.

Quand je l'ai découverte, en venant habiter pour mes études dans une grande ville à une époque où le web était bien moins développé qu'aujourd'hui, j'ai commencé par y acheter de la lingerie originale, sobrement colorée et dont la forme me plaisait beaucoup.

Plus tard, j'y ai acheté les débardeurs unis les plus jolis que je porte encore, avec une petite dentelle de coton qui donne un rendu plus sophistiqué à ma tenue. J'ai le modèle au moins en blanc et marron.

La pièce que je porte le plus est peut-être celle que j'ai achetée à New York, d'un beau bleu ancre. Voilà quatre ans que je la porte - jusqu'à l'usure - comme un vêtement doudou. J'ai du mal à m'en séparer !

Je profite de cette période de soldes pour me pencher de nouveau sur ma garde-robe et trouver de nouvelles tenues. Chez Esprit, j'ai par exemple repéré quelques articles :

- une robe légère en jersey de coton, sans manche, 29,99 €
- une douce robe rebrodée en tulle, 99,99 € soldée à 69,99 €
- une robe fluide rose pour tous les jours, Esprit de corps (EDC), 49,99 €

Esprit est dans mon armoire et sur ma liste d'envies

J'ai aussi trouvé de quoi avoir envie de participer à une fête colorée, même s'il faut assumer la robe. J'adore le contraste entre le rose et le vert !

Esprit est dans mon armoire et sur ma liste d'envies

Euh sinon, oui, j'aime le rose !

Et vous, achetez-vous Esprit ? Que pensez-vous de cette sélection ?

Esprit est dans mon armoire et sur ma liste d'envies
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-12T05:15:54+02:00

#Capturlife : j'ai été capturée, direction "un restau secret" !

Publié par Lili
#Capturlife : j'ai été capturée, direction "un restau secret" !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, ma récente escapade parisienne à bord d'une voiture Renault Captur ne vous a peut-être pas échappé. Tout a commencé par un petit "concours" sur twitter. Un dîner, le fooding, une expérience d'exception : il n'en a pas fallu plus pour me tenter !

Le jour J, quelques heures avant la capture, le résultat est tombé : je faisais partie des deux internautes-blogueuses sélectionnées ! Mon horoscope et mon amoureux l'avaient pressenti.

Capture certes mais capture douce : le point de départ de l'aventure était devant l'Opéra Garnier. On a vu pire !

Nous sommes allées jusqu'à la rue Amelot pour un très bon dîner entre filles au Clown bar. C'était l'un des ces soirs d'été où le thermomètre perd la tête. Je vous propose quelques photos en "avant-première" mais le repas fera bientôt l'objet d'un billet spécifique sur le blog.

Puisque des photos sur lesquelles je figure ont déjà circulé sur les réseaux sociaux, je les intègre au billet même si nous n'en avons pas l'habitude !

En bref, je suis ravie d'avoir été capturée et ai hâte de vous raconter la suite !

Merci encore à mes adorables kidnappeuses !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-11T05:15:02+02:00

Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

Publié par Lili
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

Le quartier de la cité de la mode et du design, sur les quais de Seine dans le 13e arrondissement parisien, est très en vogue. Fin juin, nous y avons découvert le Playtime, une péniche restau-bar avec une petite piscine.

La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !
La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !
La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !
La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !
La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !

La péniche : le restaurant, la décoration... Bercy en fond !

À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...
À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...
À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...
À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...
À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...

À l'étage de la péniche : ambiance terrasse et vue sur la piscine...

Nous avons vraiment eu l'impression qu'il s'agissait d'un nouveau lieu pour les noctambules et les amateurs de sorties: la musique est très présente et l'on peut danser en descendant les quelques marches qui nous séparent du bar... La programmation est assez variée : électro, remix de "L'aigle noir" de Barbara, etc.

Au bar justement, les seules boissons sans alcool que l'on a pu me proposer étaient du Perrier ou du Schweppes. Oups, je ne dois pas être représentative de la clientèle visée.

Heureusement, j'ai trouvé une canette de Fïnley pamplemousse et orange sanguine, qui semblait être proposée pour l'inauguration uniquement. C'était sympa, ça m'a rappelé la soirée eParisiennes "Sun and the city".

Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

Cette soirée d'inauguration a été l'occasion de découvrir les lieux mais aussi la cuisine. Nous sommes restés trois bonnes heures sur la péniche pour avoir un aperçu de ce qui était proposé. La carte du Playtime est dédiée à la brochette sous toutes ses formes. De ce que nous avons pu voir, la cuisine est estivale, fraîche et assez aillée.

Nous avons pu goûter un carré de viande sur quelques mini-brochettes :

- de poulet : tendori, à l'ananas et au curry bonnes
- de bœuf : oignon-poivron et mariné à la coriandre
- de champignon à l'aïoli

Les champignons grillés nous ont bien plu. La viande de bœuf était correcte et Monsieur a trouvé que le poulet était bon (je n'en mange pas).

Nous avons testé quelques salades :
- de quinoa
- de saumon aux agrumes
- sauce asiatique (il nous semble...)
- épinards à la crème avec des morceaux de blanc d’œuf

Dans l'ensemble, nous étions moyennement convaincus mais nous avons l'habitude de manger nos salades composées avec de l'huile de noix ou d'olive et du vinaigre balsamique. Sur le playtime, la sauce des plats goûtés ce soir-là était très discrète.

Nous avons aussi goûté deux mini-tartines sur de petits pains grillés :
- à la tapenade
- à la tomate et à l'ail

Je suis assez amatrice de tartines, c'était une bonne idée d'en proposer.

Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

Nous avons pu goûter une ou deux mini-brochettes dessert :

- de fruits, à tremper dans le chocolat
- de pain perdu, à tremper dans le caramel

Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

Si je devais qualifier le Playtime en un mot, je dirais "cool". C'est l'énergie qui se dégage de l'endroit : différents espaces, un bar, une chouette vue, une piscine (quand s'y baigner ?)... La péniche est vraiment jolie à la tombée de la nuit avec ses guirlandes lumineuses.

Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design
Le playtime : une nouvelle péniche devant la cité de la mode et du design

En bref, le Playtime semble être tout indiqué pour vos envies de soirées ou pour profiter de l'ambiance parisienne. Ma seule réserve est plus liée à la cuisine, même si les effectifs ce soir-là n'ont peut-être pas permis de bien montrer les qualités de la carte.

Et vous, que vous inspirent les soirées sur une péniche ?

Le Playtime
34 quai d'Austerlitz
75 013 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2014-07-10T05:15:54+02:00

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Publié par Lili
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Je vous propose aujourd'hui une nouvelle promenade en cuisine autour de produits que l'on m'a offerts :
- le kit rouleaux de printemps de Tien shan
- les tendres croques chef d'Herta

Partons tout d'abord en direction du Vietnam, pour une préparation qui nécessite un peu de travail. En effet, le kit rouleaux de printemps est composé de :
- sauce
- feuilles de riz
- nouilles

Une fois en sa possession, il faut aller acheter les ingrédients à mettre dedans.

C'est mon amoureux qui s'est collé à l'atelier cuisine pendant que je bloguais (merci !). Il a trouvé qu'il fallait trouver le coup de main pour rouler les feuilles mais que ça se faisait quand même sans trop de peine. Il a mis plus de temps que ce qui était indiqué sur le sachet. Comme il s'agissait d'une découverte, il lui a fallu pas loin d'une heure pour tout confectionner. Il pense toutefois qu'il mettrait moins de temps à l'avenir.

Il a été surpris des quantités indiquées pour préparer dix rouleaux : 250 grammes de crevettes, un concombre et une carotte. Dans les faits, un cinquième de concombre, 12 crevettes, une petite carotte, un peu de salade et un demi-avocat ont suffi.

Le résultat était positif. Les rouleaux étaient présentables, frais et bons. Nous les avons mangés à deux mais pensons qu'il serait mieux de les partager plutôt à quatre, en apéritif ou en entrée.

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Si vous êtes moins à l'aise en cuisine ou manquez un peu de temps, les tendres croques chef d'Herta sont une autre idée pour un dîner chez soi. La célèbre marque a fait appel à Serge Vieira, Bocuse d'or 2005 et 2 étoiles au Michelin, pour revisiter le croque-monsieur.

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Nous avons goûté ses deux versions :
- pain aux céréales, poulet basquaise et fromage
- pain aux céréales, cantal, jambon, chutney aux oignons

Chacune est vendue environ 2,96€.

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Ne mangeant pas de poulet, mon amoureux et son fils de 7 ans ont testé les tendres croques chef "pain aux céréales, poulet basquaise et fromage". Le poivron n'a pas plu à notre jeune convive, un peu difficile. Il s'attendait à retrouver un croque-monsieur plus classique, comme l'est la recette de ma mère. Mais son père n'a eu que meilleure part. Il a trouvé le pain, délicatement toasté, agréable et croustillant. La béchamel était douce et la sauce basquaise légèrement relevée avait un goût assez subtil et une jolie couleur.

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

C'est entre grands que nous avons dégusté un autre jour la version "pain aux céréales, cantal, jambon et chutney aux oignons".

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

Cette recette est sympa. Le croque-monsieur était bien moelleux. Cette sensation agréable était renforcée par le chutney. La recette changeait des croque-monsieur traditionnels et c'était bien agréable.

Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef
Food : des rouleaux de printemps grâce à un kit et des croque-monsieur version chef

En bref, ces tendres croques chef sont idéaux avec quelques crudités pour un bon petit repas sans passer trop de temps en cuisine ou pour un plateau télé !

Et vous, êtes-vous plutôt rouleaux de printemps, croque-monsieur ou les deux ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog